ÉPISODE 162

 

 

Jeudi 30 Décembre 1965

 

Douze étrangers (première partie)

 

Le Dr Rossi est appelé chez Peyton. Les jurés du procès de Rodney sont choisis. Martin Peyton n’assiste pas au procès…

 

Audience Nielsen 1ère diffusion :

16,4 millions de téléspectateurs

soit 28 %

 

NARRATION : WARNER ANDERSON

Trois hommes, Leslie Harrington, son fils Rodney Harrington, et l’avocat de Rodney Steven Cord. Pour le premier jour du procès « comté de Peyton Place contre Rodney Harrington », ces trois hommes forment la défense. John Fowler, le procureur général du comté de Peyton Place. Cet homme, rôdé aux rouages de la loi, est l’accusateur.

 

INTRO

Les gens entrent dans le Palais de Justice.

 

 

SCENE 1

Steven entre dans la salle d’audience, suivit par Rodney, puis Leslie. Steven parle calmement à Rodney à la table des défendeurs. Fowler entre à son tour et fait un signe de tête à Steven. Gus Chernak se tient debout juste devant l’entrée de la salle. Norman se heurte à lui en entrant. Gus le toise de regard : « Vous êtes surpris ? Vous ne pensiez pas que je serais ici ». Norman s’approche de son père et lui murmure : « Où est donc la charmante fille Chernak ? ». L’huissier annonce l’entrée du juge Irwin A. Jessup. Ce dernier demande à l’assistance de s’asseoir. « Huissier, veuillez faire entrer les futurs membres du jury ». Les éventuels jurés arrivent en file et s’assoient sur les rangées, à droite du juge. Ils sont 30. Douze devront être choisis. Le juge prévient l’assistance qu’il ne tolèrera pas de bruit dans cette salle.

 

 

SCENE 2

Le Dr Rossi arrive à l’hôpital et gagne son bureau. Il complimente Stella pour la poupée en papier qu’elle a confectionné. Stella lui dit qu’elle n’a pas l’esprit au travail aujourd’hui. Michael reçoit un appel de Martin Peyton qui lui demande de venir à la maison immédiatement. Michael lui répond qu’il doit aller en radiologie et que la radiologie est plus importante de Peyton. Il viendra donc plus tard. Il explique à Peyton, qu’il surnomme « le seigneur du manoir », qu’il est son propre patron et qu’il possède un cabinet en ville, au square, juste au dessus du Clarion, dans le bâtiment appelé le Peyton Professional.

 

 

SCENE 3

C’est un Peyton en colère qui s’assoit devant l’échiquier. Il dit à Betty qu’elle lui a fait de la peine. Betty lui rétorque qu’il ne lui a jamais expliqué ce qu’il attendait d’elle. Elle lui demande s’il veut jouer aux échecs. Il lui répond qu’il n’a pas le cœur à ça. Un autre jeu se déroule en ce moment au tribunal : « la roulette Russe ». Betty s’apprête à partir mais Peyton lui demande de rester. Betty s’assoit à la table d’échiquier et ils parlent un moment.

 

Le Dr Rossi arrive et sonne à la porte. Betty se lève et va ouvrir. Michael est surpris de voir Betty répondre à la porte. Peyton lui dit : « Vous avez renvoyé Mlle Anderson. Je l’ai engagé. Votre perte est mon profit ». Betty s’en va.

 

Peyton tend à Michael son dossier médical. Il veut qu’il devienne son médecin personnel. Il trouve le Dr Morton incompétent. Et tant que Morton sera chef du personnel de l’hôpital, il ne fera aucune donation, au nom de Catherine. Peyton lui demande ce qu’il pense de Stella Chernak. Il lui répond que le travail qu’elle effectue est au dessus de tout reproche. Michael lui dit qu’il ne pense pas que Rodney soit un assassin, mais il n’a aucune idée de ce que le jeune homme a dit à Stella le jour de la mort de Joe. Puis il lui dit qu’il va réfléchir à l’offre de Peyton d’être son médecin personnel. Peyton le fixe du regard : « Vous êtes venu ici comme un étranger. Voulez-vous mourir ici comme un étranger ? Serez-vous toujours un spectateur ? Au lieu de cela, ne préférez-vous pas être, comment dit-on déjà : « engagé » ?

 

 

SCENE 4

Eli contemple un vieux livre tandis que Rita entre dans le bureau du Clarion. Eli est en train de surveiller les appels téléphoniques pour Elliot. Il attend un appel d’un service de Boston qui voudrait des informations sur le procès de Rodney. Rita a apporté du drugstore un soda pour Eli.

 

Eli offre à Rita un emploi de vendeuse dans son magasin maritime. Rita lui dit que les objets relatifs à la navigation ne se vendent pas beaucoup en plein hiver. Eli lui dit qu’il lui permettra d’utiliser un de ses bateaux au printemps prochain. Mélancolique, Rita lui répond qu’elle ne s’attend pas à être encore ici après l’hiver.

 

 

SCENE 5

Au tribunal, les jurés potentiels sont sur le point d’être questionnés. Dans un premier temps, Steven demande à Rodney s’il connaît des membres du panel. Rodney admet connaître Mr Androtti et Mme Baldwin. Le juge demande le silence. Il dit à la cours que le défendeur, Rodney Harrington, est accusé de meurtre. Il est allégué que le 16 juillet 1965, Rodney Harrington a tué Joe Chernak. Il demande donc aux membres du jury ayant un rapport avec Joe ou Rodney de se faire connaître pour qu’ils soient révoqués.

 

 

SCENE 6

Le premier juré à être questionné est Mme Voigt ci-contre). Elle est assise à la droite de Mr Schiller, qui lui même est assis à côté d’une dame qui elle même est assise à côté de Mlle Choate, également membre du jury potentiel. Mme Voigt est une femme au foyer. Le défendeur récuse la femme, qui peut partir.

 

 

SCENE 7

La deuxième personne à être interrogée est Mlle Choate (ci-contre). Elle fait savoir qu’elle travaille à l’hôpital depuis 18 ans. Elle n’a aucune famille à Peyton Place. Elle a parlé de l’affaire avec des collègues de travail sans formuler d’opinion. Après que Steven termine l’interrogatoire, John Fowler se lève et lui pose des questions. Mlle Choate demande à être récusée. Le juge Jessup accède à sa demande.

 

Le troisième juré potentiel à être questionné est Charlie Devlin (ci-contre), un constructeur de bateaux, né dans le comté de Peyton. Mr Devlin pense que si un homme a été accusé, c’est qu’il a forcément fait quelque chose : « Il n’y a pas de fumée sans feu », raconte-t-il. Il a déjà été jury au cours du procès d’Elliot Carson. Il est récusé par Steven.

 


 

DANS LE PROCHAIN EPISODE

Michael parle avec Stella, Mr West (un juré potentiel) est questionné par Steven.

 

MICHAEL : Votre bureau était en ordre lorsque vous êtes venue travailler pour la première fois.

STELLA : Et alors ?

MICHAEL : Et alors ! Qu’est-ce qui ne va pas ?

STELLA : Vous allez me virer, n’est-ce pas ?

 

WEST : Je n’ai pas pris leur sale argent comme vous l’avez fait. Ils ne vont pas s’en sortir comme ça cette fois. Vous, les Harrington, vous n’allez pas vous en tirer cette fois.

 

 

EPISODE 161

LISTE

EPISODE 163